Skip to main content

crédit photo : Avramescu Marius

Le 12 mars dernier, le ministre des finances du gouvernement du Québec, Eric Girard, a présenté le budget 2024 à l’Assemblée Nationale. Le déficit record de 11 milliards a évidemment fait couler beaucoup d’encre. On a décidé de plonger dans le document du budget 2024 et en ressortir quelques faits saillants qui touchent les axes qui nous intéressent particulièrement à la Fondation des Gardiens virtuels, les mesures en santé mentale et protection de la jeunesse.

Bien qu’a prime abord, les mesures ci-dessous sont présentées comme de nouveaux investissements et semblent de bonnes nouvelles. Est-ce que ces mesures améliorent la situation dans ces programmes et secteurs, ou s’agit-il du rattrapage dans des secteurs sous-financés? Il faut être conscient qu’un budget est un object communicationnel politique et partisan et qu’il faut garder un esprit critique envers les potentielles rhétoriques auto-congratulatoires utilisées.

Pour l’intégralité des documents concernant le budget, c’est par ici.

Page B.22

Consolider les services sociaux pour les jeuneset les personnes vulnérables

Les services sociaux jouent un rôle essentiel dans la protection et le bien-être des jeunes et des personnes vulnérables. À cet égard, le gouvernement prévoit, dans le cadre du budget 2024-2025, une somme de 738,0 millions de dollars sur cinq ans pour consolider les services, dont :
— 543,0 millions de dollars pour répondre aux besoins croissants dans les services liés à la protection de la jeunesse;
— 195,0 millions de dollars pour consolider les services en santé mentale, en services sociaux généraux, en déficiences, des organismes communautaires, pour Agir tôt et contre les dépendances.
Ces sommes s’ajoutent aux investissements importants effectués au cours des dernières années, notamment pour agir en prévention, pour mieux protéger les jeunes, pour consolider les services en santé mentale et pour lutter contre l’itinérance.

Page B23

Répondre aux besoins croissants en protection de la jeunesse
Depuis plusieurs années, les services en protection de la jeunesse connaissent une augmentation importante de leurs activités en soutien aux enfants et aux familles. Afin d’assurer la sécurité des enfants et le bien-être des familles, le gouvernement prévoit, dans le cadre du budget 2024-2025, une somme de 543,0 millions de dollars sur cinq ans. Cette somme permettra entre autres :
— de rehausser le soutien aux ressources de type familial, notamment en prévoyant le financement nécessaire pour assurer l’évaluation des familles d’accueil de proximité et le paiement des allocations financières qui leur permettent de prendre soin de l’enfant;
— consolider les places dans les ressources intermédiaires afin de répondre aux besoins croissants;
— de rehausser la capacité d’hébergement dans les centres de réadaptation pour les jeunes en difficulté d’adaptation, centres qui font actuellement face à des taux d’occupation très élevés;
— d’offrir les services dans les domaines de l’adoption, de la recherche des antécédents sociobiologiques ainsi que des retrouvailles afin de se conformer aux nouvelles obligations législatives;
— de répondre à la hausse des besoins en protection de la jeunesse relativement à la réception et au traitement des signalements, à l’évaluation et à l’orientation, ainsi qu’à la mise en œuvre de l’intervention.

Page B24

Consolider les services en santé mentale, en services sociaux généraux, en déficiences, des organismes communautaires, pour Agir tôt et contre les dépendances
Les services en santé mentale et les services sociaux offrent un soutien crucial aux jeunes et aux personnes vulnérables, notamment à celles souffrant de troubles mentaux, de déficiences, de dépendances ou de problèmes psychosociaux. Afin d’améliorer l’accès à ces services, le gouvernement prévoit une somme de 195,0 millions de dollars sur cinq ans dans le cadre du budget 2024-2025.
— De cette somme, 50,0 millions de dollars sur cinq ans permettront de soutenir les organismes communautaires en difficulté.
Par ailleurs, les sommes prévues pour renforcer les services en santé mentale et les services sociaux permettront entre autres de :
— soutenir la réponse auprès des personnes en situation de crise, ce qui permettra notamment d’éviter le recours au milieu hospitalier, afin de diminuer la pression sur les services du réseau;
— poursuivre la pratique mixte d’interventions psychosociales et policières de proximité;
— rehausser les ressources en hébergement pour les jeunes enfants ou adolescents ayant une déficience intellectuelle, un trouble du spectre de l’autisme ou une déficience physique;
— permettre à des personnes suivies pour un trouble grave du comportement d’être hébergées dans un milieu de vie sécuritaire et adapté à leurs besoins;
— répondre aux besoins de services hospitaliers en pédopsychiatrie pour la population jeunesse;
— poursuivre l’implantation du volet jeunesse du Programme québécois pour les troubles mentaux, lequel renforcera l’accessibilité aux soins et services en santé mentale pour les jeunes.

Aussi intéressant pour les jeunes:

Page C58

Poursuivre la mise en place du passeport culturel pour les jeunes
Le gouvernement souhaite intensifier et diversifier les pratiques culturelles des jeunes et mettre davantage ceux-ci en contact avec l’offre culturelle québécoise francophone.
Pour ce faire, il prévoit 3,0 millions de dollars en 2024-2025 afin de poursuivre l’élaboration du passeport culturel numérique pour les jeunes, qui leur permettra d’avoir accès à des biens et services culturels à un coût avantageux. Ce passeport permettra également de faire la promotion d’évènements culturels, de
proposer une offre adaptée et de favoriser chez les jeunes un intérêt durable pour la culture québécoise.
À l’instar de l’initiative permettant aux Québécois de profiter d’un accès gratuit le premier dimanche de chaque mois dans certaines institutions muséales, ce passeport incitera les jeunes à participer à davantage d’évènements culturels.

À lire aussi : Budget 2024, Québec coupe dans les crédits d’impôts aux studios jeux vidéo

Leave a Reply